img

L'Inter et la ''German Connection'' : Robin Gosens est le 9e allemand à l'Inter

Robin Gosens rejoint une liste des meilleurs joueurs qui ont joué un rôle clé dans l'histoire des Nerazzurri. Rétrospécive! Robin Gosens, notre dernière recrue, est devenu le neuvième joueur allemand à porter nos couleurs. L'Inter et l'Allemagne entretiennent des liens étroits de longue date avec le football. Le calibre des joueurs est illustré par le fait que trois des huit Allemands à avoir joué pour notre club ont remporté le Ballon d'Or, un a remporté la Coupe d'Europe lors de son passage chez nous et Lucas Podolski est actuellement le troisième meilleur buteur de tous les temps pour ''Die Mannschaft'', derrière Miroslav Klose et Gerd Müller. Gosens, 27 ans , a fait ses débuts internationaux seniors le 3 septembre 2020 à Stuttgart lors du premier tour de la Ligue des Nations dans un match nul 1-1 avec l'Espagne. Il a maintenant 13 sélections internationales et deux buts à son actif, dont l'un à l'Euro 2020 lorsqu'il a débuté sur le flanc gauche lors de la victoire 4-2 contre le Portugal. Outre le but, Gosens a fourni une passe décisive, a été impliqué dans un mouvement qui a conduit à un but contre son camp et a été nommé homme du match ce jour-là. Gosens rejoint désormais ses compatriotes Horst Szymaniak, Karl-Heinz Rummenigge, Hansi Muller, Lothar Matthaus, Andreas Brehme, Jurgen Klinsmann, Matthias Sammer et Lukas Podolski dans les livres d'histoire de l'Inter. Horst Szymaniak, Milieu de terrain, 29/08/1934, 12 (0) Horst Szymaniak a été le troisième joueur allemand à exercer son métier en Italie et le tout premier à le faire pour l'Inter. Après avoir rejoint Catane, le milieu de terrain a fait 12 apparitions pour le club, toutes en 1963-1964, la saison historique au cours de laquelle Helenio Herrera a mené les Nerazzurri à la gloire de la Coupe d'Europe pour la première fois. Par ailleurs, il a été sélectionné à 43 reprises en équipe nationale d'Allemagne de l'Ouest entre 1956 et 1966 avec laquelle il a disputé la coupe du monde 1958 et coupe du monde 1962, cependant il ne fut pas retenu lors de la coupe du monde 1966. En Suède 1958, il était élu dans l'équipe du tournoi par les journalistes européens et sud-américains. Hansi Müller, Milieu de terrain, 27/07/1957 68, (13) Hans-Peter Hansi Muller a rejoint le club en 1982 en provenance de Stuttgart. Milieu de terrain offensif avec une belle touche de balle, Muller a regretté que son passage à l'Inter se chevauche avec Evaristo Beccalossi. Sa première saison a été difficile, mais cela s'est amélioré lors de la campagne suivante avant de quitter le club en 1984 avec 68 apparitions et 13 buts à son actif. De 1978 à 1983 il dispute 42 matchs avec la sélection allemande et marquera 5 buts. Il participe à la Coupe du monde de football 1978, gagne le Championnat d'Europe de football 1980 et reçoit le trophée de meilleur jeune joueur européen. Il rentre en jeu lors de la finale perdue de la Coupe du monde de football 1982. Karl-Heinz Rummenigge, Attaquant, 25/09/1955, 107 (42) L'Allemand a rejoint l'Inter en 1984 après avoir remporté le Ballon d'Or en 1980 et 1981, et terminé deuxième de la Coupe du monde 1982, s'inclinant face à l'équipe italienne avec Beppe Bergomi au cœur de la défense. Bien que Karl-Heinz n'ait remporté aucun trophée lors de ses trois saisons avec l'Inter entre 1984 et 1987, il a marqué l'histoire des Nerazzurri avec ses buts et ses moments magiques d'un vrai champion qui avait absolument tout gagné avec le Bayern Munich. Lothar Matthaus, Milieu de terrain, 21/03/1961, 153 (53) Quelques phrases ne suffisent pas à décrire la magnificence de Lothar, considéré comme l'un des plus grands joueurs de l'histoire de l'Inter et le premier à avoir remporté le Ballon d'Or sous le maillot des Nerazzurri. Il était un joueur complet et le moteur du succès de l'Inter qui a vu l'Allemand remporter la Serie A, la Super Coupe et la Coupe UEFA pendant son séjour. Notons que la bataille individuelle avec Diego Maradona a joué un rôle majeur dans le triomphe de l'Allemagne en Coupe du monde 1990. Matthaus a été intronisé au Temple de la renommée de l'Inter en 2018. Andreas Brehme, Défenseur, 09/11/1960, 154 (12) Rejoignant l'Inter en même temps que Lothar Matthaus, il a détruit tous les adversaires qu'il a affrontés sur le flanc gauche en raison de son rythme et de son contrôle du ballon qui étaient sans égal. Ses compétences n'ont pas seulement été reconnues avec son pied gauche mais aussi avec son pied droit qu'il a utilisé pour marquer le penalty gagnant lors de la finale de la Coupe du monde 1990 à Rome (penalty litigieux, ndlr). En équipe nationale, il dispute 86 matches internationaux entre 1984 et 1994 et inscrit 8 buts. Brehme participe à trois Coupes du monde, en 1986, 1990 et 1994. Jürgen Klinsmann, Attaquant , 30/07/1964, 123 (40) L'Allemand a remplacé Ramon Diaz après la saison record de l'Inter en 1988-1989. Il était désintéressé et spectaculaire, et est devenu un favori parmi les fans de Nerazzurri. Jurgen a fait 123 apparitions, ce qui l'a vu inscrire 40 buts et remporter deux trophées : la Super Coupe et la Coupe UEFA. L'Allemand a également mené l'équipe nationale à la gloire, remportant la Coupe du monde 1990 et l'Euro 1996. Matthias Sammer, Milieu de terrain, 05/09/1967, 12 (4) Arrivé de Stuttgart en 1991, l'Allemand n'a fait sa première apparition à l'Inter qu'en 1992, en raison de règles limitant le nombre de joueurs étrangers autorisés dans l' effectif. Après avoir fait ses débuts, il a joué un total de 12 matchs et a marqué quatre buts. Cependant, il ne s'est jamais vraiment intégré à l'Inter et a eu des problèmes avec le manager Osvaldo Bagnoli, ce qui a conduit au retour de Sammer dans son pays d'origine. Malgré cela, son talent n'a jamais été mis en doute; il a remporté la Ligue des champions et le Ballon d'Or à Dortmund, ainsi que le Championnat d'Europe 1996 pour l'Allemagne. Lucas Podolski, Attaquant, 06/04/1985, 19 (1) "Printz Poldi" a certainement toujours été populaire parmi les supporters allemands, passant six mois sous le maillot des Nerazzurri, de janvier à juin 2015. Son arrivée à l'Inter est intervenue après avoir déjà atteint son apogée au Bayern Munich, Cologne et Arsenal. Le seul but de Lukas pour les Nerazzurri est venu contre la Juve, avec une superbe frappe du pied gauche. Pour l'équipe nationale, il a fait 130 apparitions, accumulant 49 buts, faisant de lui le troisième meilleur buteur de l'Allemagne. Traduction alex_j via le site officiel et connaissances peronnelles.

×