img

Le coaching de Dall’Oglio

En dépit du pronostic de L'Equipe, peu de monde fut véritablement surpris à l'annonce de la défense à 5 alignée par Olivier Dall'Oglio. Testé depuis deux matchs déjà, le système était logiquement reconduit quand bien même Mamadou Sakho, blessé, manquait à l'appel. L'ancien parisien, déjà forfait à l'aller, était remplacé par Matheus Thuler. Le brésilien, qui a une montré ses limites face à l'ogre parisien, était d'ailleurs le premier à quitter la pelouse, remplacé par Nicholas Gioacchini pendant que Valère Germain suppléait Stephy Mavididi, blessé sur une accélération. Le changement tactique, opéré alors que le score était déjà de 0-3 en faveur des visiteurs, n'a pas eu de véritable effet, si ce n'est de voir un Mihailo Ristic plus remuant encore à défaut de se montrer véritablement dangereux. Il aura ensuite fallu attendre l'orée du dernier quart d'heure pour ODO effectue ses derniers changements. Ambroise Oyongo, qui s'est illustré avec un joli retour, remplaçait Sacha Delaye alors que, ô surprise, Junior Sambia, mis au ban(c) depuis un mois, foulait à nouveau la pelouse de La Mosson, pour la dernière fois, en remplaçant un Arnaud Souquet en souffrance extrême face à Kylian Mbappé. Pour la dernière rotation, c'est Léo Leroy, auteur de quelques douceurs techniques, qui remplaçait Florent Mollet.

×