img

Metz, Bordeaux, Saint-Étienne… Attention, personne n’est à l’abri

Phrase redondante depuis plusieurs semaineS et pour encore de longs mois à venir, oui, l'édition 2022/2023 de Ligue 1 sera marqué par la descente de 4 clubs, sans l'espoir de possibles barrages. Cette deuxième partie de saison sur le plan sportif est un premier signal d'alarme important pour la direction pailladine. S'il semble logique qu'Olivier Dall'Oglio soit confirmé sur son poste, sa première partie de saison parlant malgré tout pour lui, comme déjà indiqué par plusieurs sources, la patience des dirigeants à son égard sera limitée. Et si les performances de nos joueurs permettent de définir clairement les priorités du prochain mercato et la nécessité de (fortement) se renforcer, la situation actuelle de clubs historiques tels que le FC Metz mais surtout les Girondins de Bordeaux ou l'AS Saint-Étienne prouve que personne n'est à l'abri de rien. Les Mosellans, depuis la fin des années 90, ont perdu de leur superbe mais le déclin du FCGB et de l'ASSE se veut plus récent faisant suite à des politiques sportives et des choix de direction peu inspirés. Pour ce dernier point, la gestion de Laurent Nicollin est, quoi qu'on en dise, une valeur sûre dans le virage historique qui se présente. Le sportif est un débat plus large et à une heure où nos joueurs n'ont plus connu la victoire depuis le 20 mars à... Bordeaux à 9 contre 11, l'inquiétude grandit petit à petit. En attendant de connaître les trois prochains relégués quand Bordeaux est à 99% sûr de l'être, le travail à venir sera important et primordial si le MHSC veut continuer à se pérenniser en Ligue 1. Les recrutements déjà actés de Théo Sainte-Luce et d'Arnaud Nordin démontrent déjà une vraie prise de conscience, si personne n'en doutait, les semaines à venir devront confirmer cet élan à l'heure où certains cadres de cette saison ne sont pas encore fixés sur leur avenir car il ne faudra pas compter sur Lorient, Clermont ou Troyes pour offrir leur place à des noms plus prestigieux.

×