img

Modèles de précocité

Décrit comme un joueur talentueux depuis son arrivée au club, Elye Wahi entre pleinement dans cette nouvelle génération où tout va de plus en plus vite et où les jeunes sont lancés de plus en plus tôt dans l’élite. Alors qu'il vient à peine de fêter ses 19 ans, les chiffres de l'attaquant montpelliérain sont déjà impressionnants. Pourvu que ça dure ! Lancé en Ligue 1 le 16 décembre 2020 contre Metz à la Mosson, Elye Wahi est devenu à cette occasion, à 17 ans et 349 jours le cinquième joueur le plus jeune de l'histoire du club à débuter dans l'élite derrière Abdoulaye Cissé (Montpellier – Lorient, le 29 septembre 2001 à 17 ans 279 jours), Jean-Phillipe Javary (Le Havre – MHSC du 25 novembre 1995, à 17 ans et 319 jours), Joris Chotard (MHSC - Rennes    du 10 août 2019, à 17 ans et 320 jours) et Philippe Delaye (Sochaux – MHSC du 29 mai 1993, à 17 ans et 337 jours). une éclosion progressive A l'époque déjà, malgré une entrée très convaincante en dépit de la défaite face aux Lorrains, l'entraîneur montpelliérain Michel Der Zakarian appelait à la prudence et à la patience afin de ne pas ''cramer'' un jeune joueur dont il n'a jamais contesté le talent. Dans le même temps, l'actuel entraîneur de l'équipe réserve du MHSC, Frédéric Garny, alors régulièrement au contact du joueur puisqu'il entraînait alors l'équipe U19, se montrait fier de ses performances tout en rappelant en interview « qu'il s'agissait encore d'un enfant ». Mais dans un monde où tout va de plus en plus vite, où la course à la jeune pépite est devenue une mode qui peut autant rapporter gros que briser une carrière, on se rend compte à postériori que l'attitude de ''MDZ'' était sans doute la bonne. En ancien formateur et en technicien avisé qu'il est, ce dernier avait en effet toujours gardé le cap dans la gestion progressive du temps de jeu de son jeune joueur. Même son but inscrit contre Monaco – toujours à La Mosson le 15 janvier 2021 – faisant de lui le deuxième plus jeune buteur de l'histoire du MHSC en L1 à 18 ans et 13 jours, juste derrière Abdoulaye Cissé (photo)  contre Guingamp le 24 novembre 2001 à 17 ans et 335 jours – n'avait pas fait dévier Michel Der Zakarian de son idée directrice : faire progresser le joueur mais le protéger aussi.D'abord utilisé comme joker (et très efficace dans ce rôle puisqu’il avait aussi marqué contre Lens le 30 janvier), le natif de Courcouronnes a dû attendre un match de coupe de France à Strasbourg, le 10 février 2021 pour connaître sa première titularisation avec le club montpelliérain. Ensuite, les rencontres se sont enchaînées et les records sont (et continuent de) tombés. S'il a connu un début de saison difficile sous les ordres de son nouvel entraîneur Olivier Dall’Oglio,, le numéro 21 du MHSC est revenu en forme depuis plusieurs semaines, inscrivant des buts très importants lors des succès contre Nantes (2-0 le 31 octobre), à Metz, (3-1 le 1er décembre), Clermont à La Mosson (1-0 le 5 décembre) et à Brest (4-0 le 11 décembre). Un statut qui le place sur le podium des meilleurs buteurs du MHSC cette saison, alors qu'il vient à peine de fêter son 19ème anniversaire. lancés de plus en plus jeune D'ailleurs, avec 7 réalisations depuis ses débuts en Ligue 1 il y a un peu plus d'un an, il est à ce jour – et de loin – le joueur qui a marqué le plus de buts dans l'histoire du MHSC à 19 ans, juste devant Abdoulaye Cissé et Valéry Mézague (3 chacun) et devant Toifilou Maoulida et Jonathan Ikoné (un chacun). Si on élargit le spectre à l'ensemble de la Ligue 1,seuls Kylian Mbappé (photo, Monaco puis PSG, 23) et Ousmane Dembélé (FC Barcelone, 12) ont inscrit plus de buts qu’Elye (7) avant d'avoir 19 ans en L1 au 21ème siècle. Ces 7 buts permettent notamment à l’attaquant montpelliérain  de devancer des noms prestigieux tels qu’Éden Hazard (6 buts inscrits en L1 au même âge), ou bien encore Karim Benzema (5). Toujours en termes de but, Elye est le meilleur buteur cette saison en Ligue 1 parmi les joueurs nés en 2003 ou après avec 4 réalisations, juste devant l’Angevin Mohamed Ali Cho (2). Il domine également ce classement virtuel si l'on additionne les buts et les passes décisives (5), toujours devant l’Angevin Mohamed Ali Cho (2) et le Lyonnais Ryan Cherki (1). Sur le plan européen enfin, Elye est le troisième meilleur buteur parmi les cinq grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne et France), avec 7 réalisations. Il n'est devancé que par des joueurs allemands (la Bundesliga étant très friande des jeunes pépites) : Jamal Musiala (Bayern Munich) avec 9 buts et l’attaquant du Bayer Leverkusen Florian Wirtz, 11 réalisations cette saison). En termes de matchs joués, cela devient encore plus impressionnant puisque parmi une sélection d'internationaux français au XXème siècle, seuls Jérémy Ménez (photo ci-dessus 55 matchs, 7 buts), Kylian Mbappé (54 matchs, 23 buts) et Samir Nasri (54 matchs, 2 buts) ont fait mieux avant d'avoir 19 ans qu’Elye Wahi. En effet, avec 7 buts en 35 matchs de L1 à tout juste 19 ans, il devance au même âge Karim Benzema (32 matchs 5 buts), Florent Sinama Pongolle ( (31 matchs, 5 buts), Yoann Gourcuff (30 matchs), Anthony Martial (27 matchs, 3 buts) Ousmane Dembélé (26 matchs 12 buts), Hatem Ben Arfa (16 matchs), Nicolas Anelka (10 matchs, 1 but) ou bien encore David Trézéguet (6 matchs), Djibril Cissé (5 matchs, un but ou Alexandre Lacazette (1 seul match joué en L1 avant d’avoir 19 ans)Avec 35 apparitions, Elye entre également dans le top 10 des joueurs européens nés en 2003 ou après qui ont disputé le plus de matchs dans les 5 grands championnats européens cette saison. Ces 35 matchs dans l’élite font également de lui le joueur du MHSC qui a disputé le plus de matchs en L1 à tout juste 19 ans. Un classement dans lequel il devance Joris Chotard  (24) Abdoulaye Cissé (22) Valéry Mézague (16) et Jonathan Ikoné (11). Enfin, s’il est le deuxième joueur né en 2003 ou après à avoir été le plus utilisé cette saison en L1 derrière l’Angevin Mohamed Ali Cho (18 matchs contre 17), il est le meilleur buteur de cette catégorie d’âge en L1 cette saison (4 buts). Enfin, comme nous l'avions expliqué récemment dans un dossier consacré au rajeunissement de l'effectif, l’éclosion d’Elye Wahi entre dans une politique plus globale du MHSC cette saison. Le club montpelliérain est en effet le troisième sur le plan européen qui a donné le plus de temps de jeu aux joueurs nés après l'an 2000 : 3285 minutes jouées au cumul ; seul Reims (3637) et le FC Barcelone (4363) font mieux.Quoi qu'il en soit, si cette jeunesse dorée offre de belles perspectives pour l'avenir, il est bien connu que le plus dur en football reste de confirmer. Elye Wahi en a d'ailleurs pleinement conscience : « Je ne peux pas dire que je m'attendais à ce que ça aille aussi vite, mais je m’étais préparé à toutes les éventualités ; que ça aille vite ou que ce soit plus étalé dans le temps. Physiquement et mentalement, j'étais prêt à tout, conclut-il. Quand je vois tous ces chiffres, c'est valorisant pour moi, j'en suis forcément heureux, mais je ne perds jamais de vue qu’en football tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l'autre. Il faut rester vigilant et continuer à travailler. » Une chose est sûre, ce gamin a le potentiel pour aller loin ! * En raison des différences de nombre de matchs, liées notamment aux rencontres reportées, tous ces chiffres ont été  indexés sur la fin de la phase aller.

×