img

Un appel du pied de Dall’Oglio pour une recrue ?

Chacun interprétera les propos qui suivent à sa manière. Nous, nous avons peu de doutes sur le sujet même s'il est évident que le coach Pailladin n'aura pas attendu cette conférence de presse pour évoquer cela avec sa direction. Avant la réception de Monaco dimanche, Olivier Dall'Oglio s'exprimait sur son effectif limité quantitativement et les risques qui en découlent: "On pourrait être plus affecté que les grosses équipes si on perdait trop de joueurs d'un coup. Ça dépendra de la réaction du groupe, des joueurs qu'on appellera pour compenser ces absences et de la progression des jeunes joueurs. Il faut qu'on amortisse le choc, on sort deux matchs où les résultats sont absents. S'il y a des choses à garder, il y en a à modifier. On n'a pas une marge manœuvre très (très) (très) large. Un problème qu'on a déjà eu en début de saison. On doit avancer car c'est notre job, on doit trouver des solutions ensemble avec les joueurs, le staff et l'ensemble du club. Si à un moment donné, on sent qu'il y a trop de lacunes, on doit éventuellement se renforcer, on essayera là-dessus. Ce sera un discours général avec l'ensemble du club." Le coach Pailladin comme son président Laurent Nicollin, jusqu'ici, rapportaient que ce mercato hivernal n'était qu'un mercato d'observation. Que seule une grosse opportunité pourrait inciter le MHSC à recruter. La donne pourrait-elle changer ?

×